activites/regards-croises-mali-cote-divoire-comment-porter-la-parole-des-plus-vulnerables-invitation-du-ciram
bandeau UL
École supérieure d’études internationales

Lundi 5 octobre 2015 à 11 h 30

Regards croisés Mali-Côte d'Ivoire: Comment porter la parole des plus vulnérables ? invitation du CIRAM

Lieu : Salle 3136, Pavillon Charles-De Koninck, Université Laval

Le Centre interdisciplinaire de recherche sur l'Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM) vous invite à cette activité organisée par la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux et par la Clinique de droit international pénal et humanitaire.

La conférence réunit deux intervenantes de terrain que sont Mme Fatimata Touré (présidente de l’organisation GREFFA-Mali) et Me Aimée Zebeyoux (présidente de l’Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire). Elles ont pour point commun d’être engagées dans la lutte contre les violations des droits humains faites aux femmes et aux enfants dans leur pays respectif. Elles partageront avec les participants leurs expériences de terrain et leurs stratégies de lutte afin de faire reconnaître les droits des personnes les plus vulnérables dans les contextes particuliers que sont le Mali et la Côte d’Ivoire.

Mme Fatimata Touré est la présidente de l’organisation GREFFA (Groupe de Recherche, d’Étude, de Formation Femmes Action) au Mali. Elle a fondé cette organisation il y a 20 ans pour venir en aide aux femmes et  filles victimes de différentes formes de violences. GREFFA offre un accompagnement multidisciplinaire aux victimes de violences sexuelles dans la région de Gao, située au Nord-Mali.  Elle a été récipiendaire du « prix international de la femme courage » décerné annuellement par les États-Unis pour son travail courageux lors de l’occupation du Nord du Mali par des groupes islamistes en faveur des droits des femmes contre les violences sexuelles. 

 

 

Me Aimée Zebeyoux est la présidente de l’Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI) depuis 2013. Elle est Avocat général à la Cour suprême. L’AFJCI, bien qu’étant une association regroupant des femmes juristes, œuvre dans le domaine des droits humains pour toute la population ivoirienne sans distinction de genre. L’association sensibilise et informe sur toutes les questions relatives au droit.



Information et inscription : justiceinternationale@fd.ulaval.ca

 

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP). Tous droits réservés. © 2016 Université Laval
Panneau d'administration