activites/soutenance-de-these-de-slobodan-antelj-les-politiques-publiques-de-reduction-des-gaz-a-effet-de-serre-dans-les-provinces-de-l'est-du-canada-–-cadrage-contexte-economique-et-institutionnel
bandeau UL
École supérieure d’études internationales

Jeudi 10 janvier 2019 à 8 h 30

Soutenance de thèse de Slobodan Antelj : Les politiques publiques de réduction des gaz à effet de serre dans les provinces de l'est du Canada – cadrage, contexte économique et institutionnel

Lieu : Salle 2419, Pavillon Charles-De Koninck, Université Laval

Nous vous invitons à assister à la soutenance de thèse de

M. Slobodan Antelj
étudiant au doctorat en études internationales

Les politiques publiques de réduction des gaz à effet de serre dans les provinces de l’est du Canada – cadrage, contexte économique et institutionnel

Notice biographique : Né en ex-Yougoslavie, Slobodan Antelj a fait ses études de premier cycle en sociologie à l'Université à Sarajevo (Bosnie et Herzégovine). Il est titulaire d'une maîtrise en sciences politiques de l'Université à Belgrade (Serbie). Sa mémoire était intitulée : Les fonctions de direction dans la société aux actions : l'exemple d'une holding-entreprise. À l'Institut québécois des hautes études internationales, il a obtenu une maîtrise en études internationales. Son essai portait sur La géopolitique des hydrocarbures russes : les relations avec l'Union européenne

Résumé de la thèse : Cette thèse s’insère dans le cadre d’un projet interdisciplinaire sur les politiques publiques dans le domaine de la réduction de gaz à effet de serre (GES). Elle traite de la dimension politico-économique de la formulation des politiques gouvernementales des provinces canadiennes membres de la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada (CGNA-PMEC). Cette recherche suggère que les politiques sous-nationales, ou provinciales, étudiées ici sont influencées par la convergence de facteurs liés aux idées, aux intérêts et aux institutions. Dans le contexte des débats touchant la lutte contre les changements climatiques, cette thèse propose d’appliquer une approche théorique formulée par Barry Rabe, développée sur la base de l’étude des politiques des États américains de Nouvelle-Angleterre. Cette thèse veut apporter une double contribution : effectuer la première vérification substantielle du modèle de B. Rabe à des cas non-américains et perfectionner son modèle en combinant les domaines de la politique et de l’économie.

Directeur de thèse : Jean Mercier.
Codirecteur : Bernard Beaudreau.

 

Information : programmes@hei.ulaval.ca

 

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP). Tous droits réservés. © 2016 Université Laval
Panneau d'administration