lancement-de-deux-ouvrages-sur-larctique
bandeau UL
École supérieure d’études internationales

Mercredi 11 décembre 2019 de 10 h à 11 h

Lancement de deux ouvrages sur l'Arctique

Lieu : Salle 3470, Pavillon Charles de Koninck, Université Laval

Passage du Nord-Ouest 2010 (crédit Pierre Richard)Le Conseil québécois d'études géopolitiques (CQEG) a le plaisir de vous inviter au lancement de deux ouvrages parus en 2019 qui portent sur l'Arctique:

  • Revue annuelle de l'année arctique 2019
    Présentée par Mathieu Landriault, directeur de l'Observatoire de la politique et la sécurité de l'Arctique (ODSA), Université d'Ottawa 
  • Arctic Shipping. Climate Change, Commercial Traffic and Port Development, de Frédéric Lasserre et Olivier Faury (dir.), Routledge, 2019
    Présenté par Frédéric Lasserre, professeur, Département de géographie, directeur du CQEG, Université Laval

Une séance de discussion suivra la présentation des deux ouvrages.

Quelques détails :

La revue annuelle « L’année arctique » de l’Observatoire de la politique et la sécurité de l’Arctique (OPSA) propose une analyse des développements significatifs qui sont survenus au cours de la dernière année dans la région arctique. Au-delà des discours alarmistes et des prédictions angoissées, des experts expliquent et cadrent les changements affectant cette région pour mieux saisir la nature de l’évolution de l’Arctique. Six thèmes sont abordés dans l’édition 2019 :

  • Le transport maritime avec Frédéric Lasserre
  • Présence et acquisitions militaires avec Stéphane Roussel et Florian Gauthier
  • Les infrastructures de connectivité avec Michael Delaunay
  • La sécurité humaine avec Magali Vullierme
  • La diplomatie avec P.Whitney Lackenbauer
  • Les ressources naturelles avec Mathieu Landriault
Arctic Shipping. Climate Change, Commercial Traffic and Port Development, sous la direction de Frédéric Lasserre (Département de géographie, UL) et Olivier Faury (EM Normandie), édité chez Routledge.
Cet ouvrage se penche sur les questions liées à la navigation commerciale dans l’Arctique, dont les voies maritimes se dégagent sous l'effet des changements climatiques. Les discours médiatiques et de certains États dépeignent souvent la région Arctique comme bénéficiant de l’expansion rapide du commerce maritime. Un examen plus attentif souligne que si le trafic augmente, il ne s'agit pas tant de navigation de transit que de circulation liée à l'exploitation des ressources.
La concurrence annoncée avec les itinéraires via Suez ou Panama n’est pas pour demain. Ce trafic maritime comporte des coûts spécifiques pour les compagnies maritimes et des risques environnementaux que le récent Code polaire s’efforce de limiter. Il permet également à certains États riverains de développer des stratégies de développement portuaire afin de maximiser les retombées économiques potentielles pour les régions arctiques. En savoir plus, sur le site de l'éditeur

Information : communication@eti.ulaval.ca

Photo : Passage du Nord-Ouest 2010, crédit Pierre Richard

 

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP). Tous droits réservés. © 2016 Université Laval
Panneau d'administration