Laurie Durel

Laurie Durel, doctorante en études internationales, reçoit une importante bourse du FRQSC

6 mai 2020

Laurie Durel a entamé son doctorat l'automne dernier (2019) sous la supervision de Richard Ouellet (Faculté de droit) et Jean-Frédéric Morin (Département de science politique). Sa recherche s'intitule: Comment réconcilier le commerce et l’environnement: les effets des dispositions environnementales dans les accords de commerce
 
C'est dans ce cadre qu'elle a postulé pour une bourse du Fonds de recherche Société et culture du gouvernement québécois, et qu'elle a obtenu une bourse d'une valeur totale de 21000$ par an, pour 10 sessions.
 
«En plus de me donner les moyens de débuter mes recherches doctorales, témoigne-t-elle, l’obtention de cette bourse constitue un signal encourageant d’une partie de la communauté scientifique québécoise pour le potentiel de mon projet de recherche. Je suis donc honorée que le Fonds de recherche du Québec m’accorde une telle reconnaissance et confiance». Et nous sommes très fiers d'elle!
 
Voici le résumé de la recherche de Laurie:
Les États qui incluent des normes environnementales dans les accords de commerce qu’ils négocient le font de différentes façons. Par exemple, l’Union européenne et les États-Unis ont élaboré des modèles assez différents dans leurs accords de commerce, le premier optant pour des mécanismes basés sur la coopération, et le second préférant des règles précises soumises au mécanisme de règlement des différends de l’accord.
L’objectif principal de ce projet de recherche est de développer une meilleure connaissance des effets attendus des dispositions environnementales dans les accords commerciaux. Plus précisément, je souhaite être en mesure d’identifier la manière dont les dispositions environnementales ont été mises en œuvre dans les accords de commerce étudiés en fonction du type de dispositions utilisées (avec ou sans mécanisme de coopération et selon le niveau de coercition prévu).