29 octobre 2021

Heure: 10h
Lieu: Zoom

Détails supplémentaires

Le président Joe Biden appelle à une plus grande coopération entre les alliés démocratiques face à l'autoritarisme. Après son élection, il s'est empressé de rassurer les alliés d'Asie de l'Est et de l'OTAN sur la détermination de son administration à renforcer l'engagement des États-Unis à leur égard. Mais cela a-t-il été suffisant pour surmonter le traumatisme des années Trump ? On peut en douter. La décision du président Biden d'agir unilatéralement sur le retrait en Afghanistan, et la création surprise d'un partenariat stratégique avec l'Australie et le Royaume-Uni (AUKUS) dans le dos d'autres alliés démocratiques, notamment la France, ont sapé sa tentative initiale de « recoller les morceaux » avec ses alliés après Donald Trump. Les tensions actuelles entre alliés surviennent trois ans avant les prochaines élections présidentielles américaines qui pourraient porter au pouvoir un républicain « trumpiste », ou Donald Trump lui-même. L'objectif de cet atelier virtuel est de se concentrer sur l'état de la coopération des alliés des États-Unis en matière de défense. Alors que les menaces se multiplient et se diversifient, quelles sont les dynamiques politiques qui animent les relations entre les alliés démocratiques en 2021 ? Cet atelier examinera de manière comparative les problèmes de défense spécifiques abordés par les alliés européens, asiatiques et nord-américains, notamment l'Australie, la Corée du Sud, le Japon, le Canada, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

S'inscrire